AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Semper Fidelis [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Don Sparta

avatar

Messages : 70

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Humain
Relations:

MessageSujet: Semper Fidelis [Libre]   Dim 4 Juil - 9:06

29 Jorailla

Il y a quelques jours, un petit groupe commando Mandalorien avait été choisi pour démonter un énorme camp d'esclavagiste et libérer des Wookies, ce qui aurait été un terrible coup politique. Mais depuis leur départ, Mandalore n'a pas eu de contact avec l'équipe de secours. Le Mand'alor lui même s'est porté volontaire pour se rendre sur Trandoshia avec d'autres combattants d'Elites pour secourir les Mandaloriens s'ils étaient encore vivants, et liberer les Wookies, objectif qui été toujours à l'ordre du jour. Le premier groupe dirigé par le Mand'alor était constitué de combattants de confiance et Don ne se faisait pas de soucis pour eux. Bien que combative, le Mand'alor avait refusé fermement qu'Ashley se joigne à l'expédition. Elle n'était pas encore prête à affronter des Trandoshans. Ces reptiles étaient tout sauf des enfants de coeur. Cependant, Don avait accepté qu'un autre groupe de secours se forme, Mand'alor ne savait pas de qui était constitué cette équipe et aurait voulu le savoir, mais à l'arrivée dans l'atmosphère, les deux nacelles de larguages contenant les deux équipes avaient été séparées par des tirs d'artillerie Trandoshan. Les brouilleurs Mandlaoriens n'avaient pas été assez performants, et le groupe de Don allait surement avoir de la visite, ainsi que le deuxième groupe, s'il n'était pas mort. Il faisait sombre, Mand'alor avait déçidé que le larguage se ferait den uit et il en payait maintenant les conséquences. Activant sa vision nocturne et l'alternant avec la thermique, Don et son groupe avançaient prudemment à travers la jungle épaisse et marécageuse. Alors qu'ils arrivaient à un croisement en angle droit, des ombres rptiliennes se dessinèrent devant Don. Les Trando avaient reperés la fumée de la nacelle et arrivaient.

(Trandoshan) -C'est par là, avancez.

(Trandoshan) -J'espère qu'ils sont morts, j'ai l'estomac vide.

(Trandoshan) -La ferme. Tu te crois malin avec tes lunettes ? On dirait une libellule.

(Trandoshan) -Je ne suis pas une libellule.

Les Trandoshans tournèrent et ne virent rien, là où il aurait dû y avoir Don et son groupe, il n'y avait personne, mais les Trandoshans l'ignorant, ils continuèrent. Dans la pénombre, une ombre passa devant eux, à toute vitesse. Le Trandoshan "libellule", fine gachêtte, lâcha une gerbe jaune avec son fusil à pompe. Son apparent supérieur, d'un coup de bras, releva le fusil de Libellule.

(Trandoshan) -Idiot ! Il nous les faut vivants.

Le troisième Trandoshan, peu loquace, s'avança et parla pour la première fois.


(Trandoshan) -Vivant, oui. Mais le Patron n'a pas précisé blessés ou pas. Je m'en occupe.

Le dernier Trando lâcha son fusil à projectiles PCA et sortit de son dos une machette caractéristique des Esclavagistes. A pas de nexu, il s'avança vers les fourrés où l'ombre avait disparu. Il s'immisca dans la jungle et disparu aux yeux de ses compères. Quelques secondes plus tard, les Trandoshans entendirent un petit couinement suivit d'un râle, avant que la machette du Trandoshan soit ejectée des fourrées et tombe à terre et que le bras de l'Esclavagiste dépasse de la lisière. Peu convaincu et ayant l'esprit vengeur, prêts à assurer a colère de leur Patron, il inondèrent la jungle de plombs et de projectiles quand ils firent feu. Le supérieur Trandoshan fut soudain élevé dans les airs, se tenant le cou, essayant de retirer le fil de fer qui entourait son cou. Il se débattit quelques secondes avant d'expirer. Libellule regarda son supérieur, avant de s'enfuir à grands pas. Don sortit des fourrés et dégaina un de ses pistolets DC-17, le pointant dans la direction de Libellule. Ce dernier s'effondra par terre après que Mand'alor ai appuyé sur la gâchette. Don souffla la fumée qui s'échappait du canon du DC-17, avant de le faire rouler autour de son doigt et d'un coup, le rengainer. Un des Elites Mandaloriens s'approcha de son supérieur et lâcha, en Basic :

-Toujours autant de déxterité, Mandalore. Les bureaux ne vous on pas fait pas perdre de votre talent.

-Su ti gar(Semper Fi)

Lâcha le Dirigeant Mandalorien, qui avançait maintenant en tête de son groupe, vers le principal camp d'esclavagiste, passant par dessu le corps de Libellule. Après quelques minutes de marche prudentes dans la forêt de Trandoshia, le groupe de Mando'ade arriva à un plateau, dominant un paysage marécageux et en son centre, à quelques kilomètres, le camp Trandoshan. Tout à coup, un des Elites pointa le doigt à l'ouest du camp et annonça :

-Haa'tayli bic, Mand'alor. Nu'mhi cuyi maan. (Regardez ça Mand'alor. Nous ne sommes pas les premiers.)

Grâce au zoom de son casque, Don observa un petit groupe de Jedi qui avançaient à découvert vers le camp. De plus, à l'Est, Don repéra la fumée de la deuxième capsule Mandalorienne. Les Trandoshans allaient avoir pas mal de visite.


Dernière édition par Don Sparta le Lun 5 Juil - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Dim 4 Juil - 23:41

Un ami Wookie, voilà ce que Shaka était allé cherché quelque jours plus tot en quitant le satellite de Yavin4, et c'est sur Kashyyyk qu'on lui annonca la térrible nouvelle: pendant une chasse, le groupe de Sabawa avait été pris d'assaut par une escouade d'eclavagiste Trandochan et emmenés de force sur leur planète. Shaka s'y était rendu avec cinq guerriers wookies armés de terribles arbalètes... Enveloppé dans son capuchon, Shaka, lui tenait fermemant son fusil blaster d'Utapau, qu'il avait modifié mainte fois. Les Trandoshan n'aimait pas trop la concusion, c'est pour cela que le jedi déchu choisi ce mode, mêùe s'il falait le recharger plus souvent que les blasters. Cachés dans les fourrés, ils attendaient l'arrivé d'un petit groupe de Trandoshan... '3, 4', Les raffales se firent, Shaka tira dans la tête d'un des esclavagiste, puis une deuxième fois et le reptile s'écroula par terre, ils sont coriaces, ces trando'... 2 des Wookies ne se servaient même pas de leurs arbalète, aux corps à corps, leur bras puissant broyaient les os de leurs énemis de toujours. Ils allèrent fouyer les morts, rien de bien intéressant à par quelques armes PCA, rangeant son HB-9, le pirate ramassa un térrible fusil à pompe qu'il chargea. Un Wookie dit:

-Groouarow Grraaaa Warrgroawwww!(Des Jedi, à L'ouest!)

-Bouse de Bantha! Jura Shaka, on s'casse!

Les Wookiees suivirent le zélosian vers les arbres qui lacha le fusil à pompe et pris son pistolet DL-22, arme de confiance par ses connaissance technologique qui n'en font plus trop un DL-22, mais une arme de bonne puissance, de bonne porté avec deux modes, un mode "normal" et un mode équipé d'un silencieu et un rayon quasi invisible, mais la surchauffe est très rapide sous ce mode... Il se cacha dérrière un arbre et baissa son capuchon pour pouvoir regarder en arrière, les Jedis passaient et ragardaient les cadavres Trando', il prononcèrent le mot "Wookiees" et s'en allèrent vers une capsule fumante... Soudain, un peu plus loin dans la forêt il entendit en mandalorien:

-Haa'tayli bic, Mand'alor. Nu'mhi cuyi maan.(Regardez ça Mand'alor. Nous ne sommes pas les premiers.)

Des mandaloriens, ici? Et ce mot, mand'alor, il désigne le souverain du peuple, mais qu'avaient à faire ici des mandaloriens? avec des jedis, en plus ça allaient péter... Shaka comprenait très bien le mando'a, pour le parler c'était une autre histoire, il lui fallait quelque secondes pour réfléchir à une phrase, heureusement, il avait de très bonnes bases dans les langues, parlant même le wookie avec une intonation quasi parfaite... Enfin il dit en se dégageant de l'arbre:

-Mando'ade! Mand'alor! Mhi copaani te naak... A tion'jor olaror bat Trandoshia?(Mandaloriens! Mand'alor! Nous voulons la paix! Mais pourquoi venir sur trandoshia?)

Il esperait une reponse paisible, mais au cas où, il tenait fermemant son sabre laser à travers sa cape et de son autre main, celle tenant le blaster, tenait les wookiees à son ordre, eux, avait chargé leur arbalètes. Il tenait son sabre car il savait que face aux mandaloriens-qui plus est la garde du Mand'alor, il ne valait pas grand chose au blaster...

[Le groupe de siths c'est gros quand même, il sont sencés être dans l'ombre, si y a des sith c'est maximum 1 et caché...]
Revenir en haut Aller en bas
Don Sparta

avatar

Messages : 70

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Humain
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Lun 5 Juil - 8:14

Alors que Mand'alor allait partir pour le camp Trandoshan, un inconnu l'interpella, dans son dos. Immédiatement, les Mandaloriens se tournèrent sur eux-mêmes, d'instinct, dégainèrent leur blaster, et même si le Zélosien disait "vouloir la paix". Don avait dégainé un de ses pistolets DC-17 et visait la tête du jeune Zélosien, guère plus vieux que sa fille. Il leur demanda ensuite pourquoi étaient-ils là. Les Wookies chargèrent leurs arbalètes tandis que d'une main, le Zélosien tenait un blaster et de l'autre, il semblait tenir un cylindre, derrière sa cape. Un sabre-laser ! Le remarquant aussi, un des Mando s'apprêter à foncer vers Shaka, mais Don lui barra le passage en tendant son bras devant lui.

-Jetii... Mhi broka get nu'goten. Gar gana kyr'amu ner dala... Nu'gar ni kyr'amu. ( Jedi... Nous nous affrontions déjà avant notre naissance. Vous avez tué ma femme... Vous ne me tuerez pas. )

Vociféra Don. Mettant sa main libre sur son autre blaster, sans le dégainer cependant, il ajouta.

-Meg ba'slana ori'shya iviin meg ashi ? (Qui dégaine plus vite que l'autre ?)

Restant immobile plusieurs secondes, Don finit par faire rouler son blaster autour de son doigt et le rangea, avant de continuer, en Basic cette fois, provoquant l'indignation de sa garde, peu habitué à parler Basic.

-Peu importe. Pour répondre à ta question, le Jedi, je viens pour faire exactement ce que ton pitoyable Conseil de Pantins t'as ordonné de faire. Libérer les Wookies.

Soudain, un Mandalorien fit volte face et cria :

-Mand'alor be Trandoshane ! (Mandalore, des Trandos !)

Don haussa les épaules d'un air peu commode, et en direction de Shaka, finit en Mando'a :

-Nu'cuyi sol'yc, Jetii... (Ce n'est que le commencement, Jedi...)

Faisant quelques pas à reculons, Don finit par faire volte face et en courant, avec son groupe, se dirigèrent vers le groupe de Trandoshans qui ne les voyaient pas encore. Le groupe de Mando à peine partis, un autre groupe de Trando émergèrent des fourrés, dans le dos des Mandaloriens, mais se dirigèrent d'office vers les Wookies de Shaka, poussés par une féroce haine raciale. Les 5 Mandaloriens, peu soucieux du sort du Jedi, s'avançaient à grandes foulées vers leurs Trandos qui venaient à peine de remarquer le troupeau enragé qui fonçait vers eux. Pointa le doigt sur un Trandoshan, Don hurla, en pleine course :

-Havoc !

Le dénommé Mandalorien "Havoc" sauta, aidé par l'impulsion de l'allumage bref de son jet pack, et atterit sur un Trando qu'il fit basculer en arrière, avant d'en finir à l'aide de sa vibro-lame. Havoc se dégagea assez rapidemment pour éviter un coup de machette d'un Trando, mais il ne put éviter une rafale de plombs de la part d'un autre. Heuresement, l'armure de l'Elite absorba bien le choc et Havoc put reprendre le combat. Les Mandaloriens étaient 5 et les Trandoshans 7, mais c'était un combat gagné d'avance pour Don. Ce dernier ne dégaina même pas un de ses blasters, se contentant de sortir sa dague D'skar de son dos, saisissant la poignet à l'envers, réussissant à parrer un coup de machette d'un Trandoshan, contre attaquant, le Mand'alor érafla le flan du reptile, fit un tour sur lui même, passa dans le dos du Trando, et attaqua en pointe, enfonçant la dague dans le dos du reptile, qui s'effondra. Le combat n'avait duré que quelques minutes. Les Mandaloriens n'avaient fait qu'une bouchée des reptiles, et repartaient maintenant prudemment en direction du camp d'eslavagiste conscient de rencontrer, en plus des Trandos, le reste des Jedis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Lun 5 Juil - 9:06

Shaka respirait les yeux fermés, il sentait tous ces regards sur lui, et voulait parraître le plus impassible possible... Une voix s'éleva et Shaka put en trouver l'origine, un Mandaloriens tenant un Blaster DC-17 et bloquant le passage à un élite.

-Jetii... Mhi broka get nu'goten. Gar gana kyr'amu ner dala... Nu'gar ni kyr'amu. ( Jedi... Nous nous affrontions déjà avant notre naissance. Vous avez tué ma femme... Vous ne me tuerez pas. )

Il ouvrit ses yeux regardant le Mand'alor et sondant son esprit de ses grand yeux verts, il éssayait de trouver une faille dans ce casque ouvert simplement par une croix. Il commença à ouvrir la bouche pour répliquer, mais il n'eut pas le temps:

-Meg ba'slana ori'shya iviin meg ashi ? (Qui dégaine plus vite que l'autre ?)

Le Zélosian fit lentement tomber d'un air malicieux le blaster en lançant un regard au groupe, ce regard voualit dire "j'aime prendre des risques... La mand'alor se pris brèvement pour un cow boy et rangea à son tour le blaster. Shaka soutint son regard malicieu et decrispa sa main qui était sur son sabrolaser.

-Peu importe. Pour répondre à ta question, le Jedi, je viens pour faire exactement ce que ton pitoyable Conseil de Pantins t'as ordonné de faire. Libérer les Wookies.

Encore une fois, le zélozian entrouvrit la bouche mais il sentit puis vit quelque chose plus loin... Il pointa du doigts la direction à l'intention du Mand'alor, sept trandoshans débouchaient des fourés et les mandalorien bondirent avec leurs Jet Pack vers la bataille, Shaka fit signe aux wookiees d'ataquer leurs énnemis, et pendant qu'il le dépassèrent, Shaka commençait à marcher en ramassant son blaster avec la force. Il alla vers eux, il remarqua que le Mand'alor allait prendre un méchant coup de machette et qu'il ne s'en rendait pas compte, le jedi déchu attrapa le bras réptilien et tira dans la tête du propriétaire qui s'écroula regardant l'homme armuré, il dit dans un sourir plein de malice:

-Ni Cuyi Dar'Jetii. (je suis un Jedi Déchu)

Puis il acheva un trando' à terre.Les wookiees regardaient en donnant des coup de pieds si les reptiles étaient tous bien mort. Shaka se retourna et continua à l'intention du roi de mandalore:

-Bal... N'Gar Kar'Tayl bic meg ni venolaro gutal'...(Et... Tu ne sais pas ce que je suis venu faire.)

Il rangea son blaster et alluma une cigarette, de toute façons aucune importance pour la santé, il pouvait fumer autant qu'il voulait ça ne lui ferait pas plus de concéquence que de respirer... Il dit en basique:

-Je cherche un ami, Sabawa, un wookiee avec des mêches bleus et rouges...

Il remit son capuchon et marcha à coté du Mand'alor qui s'en allait vers le campement trandoshan...
Revenir en haut Aller en bas
Shinigari Taizen
Chevalier Jedi
Modérateur & Correcteur
avatar

Messages : 2

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Humain
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Lun 5 Juil - 10:37

Shinigari se rendait sur Trandoshia pour venir vérifier que tout se passait bien sur ce système qui était sous la tutelle de l'ordre jedi. Il devait rejoindre un groupe de représentant de la force déjà en poste sur cette planète.

A bord de son chasseur jedi, il s'approchait rapidement de l'orbite du lieu de destination, il dit à son droïde R2:


-R2, coupe le pilotage automatique, je prend la suite.

-Bip bip biiip.

Le chevalier jedi prit les commandes du vaisseau et se posa entra dans l'atmosphère de ce système puis rechercha la plateforme d'atterrissage des jedis. Il s'y posa sans trop de problèmes, il demanda à un de ses congénère si des jedis étaient en patrouille, celui-ci lui dit qu'il y avait un groupe de quatre jedis qui patrouillaient dans le secteur 23.

Shinigari le remercia et courut pour les rejoindre, il devait rattraper cette patrouille pour continuer avec eux, il sentait quelque chose à travers la force mais n'arrivait pas à exprimer quoi.

Au bout de quelques temps, il les vis au loin, il en contacta un par télépathie:


**Hey, attendez-moi, je suis le chevalier Taizen**

Les jedis s'arrêtèrent et attendirent le retardataire. Il dit:

-Merci, puf puf, je vais continuer avec vous messieurs.

-Aucun problème!

Le jedi se fondit avec les autres et ils marchèrent à travers les forêts et marécages de cette planète. La nuit ne facilitait pas la tâche des jedis qui progressaient lentement dans cette flore.

Soudain, le chevalier entendit des voix qui n'étaient pas très loin, il dit:


-Silence, j'entends des voix, dirigeons-nous vers elles!

Les autres hochèrent la tête et le groupe pista ces voix, une langue qu'il ne connaissait pas.

Il arrivèrent discrètement jusqu'à voir plusieurs personnes, un jedi se montra et dit:


-Vous êtes Shaka Aotras, le jedi déchu!

Shinigari n'en avait jamais entendu parlé, mais il avait appris que les jedis déchus ne devaient pas rester libre. Il y avait aussi des mandaloriens, que des ennemis...

-Que faîtes-vous ici?

La main sur la manche de son sabre à sa ceinture, il se préparait à toute éventualités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Sparta

avatar

Messages : 70

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Humain
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Lun 5 Juil - 11:16

Ce gars était donc un Jedi Déchu... Autant dire presque aussi détestés que les Mando'ade par les Jedis. Shaka était venu secourir un de ses amis Wookie Rasta. Shaka et les Mandaloriens, Don pensait qu'un vrai Jedi aurait saisit une occasion de laisser mourir un Mand'alor et ne l'aurait pas sauvé, mais le Mandalorien allait vite le verifier. Au détour d'un chemin, le petit groupe renégat tomba nez à nez avec une patrouille Jedi, rien que ça. Un des Jedis hurla le nom de Shaka, manquant de s'enmêler les cordes vocales et de s'étouffer. Tous les Mandaloriens eurent un mouvement de recul et plièrent légèremment les jambes, en position de combat, prêts à en découdre. Un Wookie trop entreprenant lâcha son arbalète et fonça vers l'ennemi poussant un féroce grognement. Un des Jedis ne se fit pas prier et utilisa la Force pour saisir son sabre et d'un coup d'estoc, tua le Wookie. A son tour, un Jeune Jedi, surement Padawan, sortit son sabre bleu et fonça vers Mand'alor. Ce dernier sortit ses deux derniers pistolets blasters. Don appuya sur une des détentes en visant la tête du Padawan, qui para aisément, mais c'était une feinte et un deuxième tir rapide atteint le jeune Jedi dans le genou, le faisant s'écraser misérablement par terre. Son sabre laser bleu, toujours allumé, faillit lui trancher la tête en tombant. Essayant de le saisir, Don tira une dernière fois, en plein sur le manche du sabre, l'explosant entièrement. Le Mandalorien Havoc, tira le Padawan jusqu'au petit groupe de Mandalorien, en saisissant sa bure. La Padwan s'effondra, en larmes, et Mand'alor s'approcha de Shaka, lui disant, en Basic.

-Prouves-moi que tu n'es plus un Jedi.

Au début, Mand'alor avait saisit un de ses blasters et le pointait vers le ventre du Jedi Déchu, mais le fit tourner autour de son doigt pour arriver dans la direction inverse et le tendit à Shaka, juste devant le Padawan, à genoux. Don était de nature méfiante, ça sentait beaucoup trop le coup fourré. Mand'alo fit un pas en arrière, laissant le champ libre à Shaka pour décider de la suite. Devant lui, à un mètre maximum, le Padawan, à genoux, en larmes, implorait le Déchu de ne pas le faire. Levant la tête vers le reste de la patrouille Jedi, Don annonça,les bras croisés, en direction de Shinigari.

-Profitez du spectacle. Et n'essayez pas d'utiliser vos passes passes de magicien.

Don tappota son deuxième blaster soigneusement rangé. Il ne faisait pas encore complétement confiance à Shaka. La suite de ses actes allait être décisif. Et de toute façon, si l'Ancien Jedi ne tuait pas le padawan, Don le ferait. Après tout ce que les Jedis lui avaient fait subir, le Mand'alor était loin d'une crise d'états d'âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Lun 5 Juil - 21:57

Shaka regarda la scène impassiblement mais était interieurement choqué. Il tirait un peu plus son capuchon et cachait son aura par la force. Soudain, un chevalier dit:

-Vous êtes Shaka Aotras, le jedi déchu!

*Merde*

-Que faîtes-vous ici?

Le Jedi déchu regarda celui qui venait de dire cela, un jeune blanc bec pensa t-il, l'ordre en était pourri jusqu'a la moile, shaka lâcha son capuchon laissant apparaître sa chevelure ornée et ses yeux du vert le plus profond:

-Ce que je fait ici? il eu un petit rire, La force a ses raisons que je n'ai pas...

Il les regarda avec un sourir malicieux, de toute manière, que feraient quatre chevliers et padawans contre l'ancien meilleur membre du conseil? qui plus est accompagné de terribles guerriers wookiees, alors qu'un des wookiees venait de périr sous le sabre d'un Jedi, Shaka donna l'ordre à ses frère de ne pas bouger. Le Mand'alor tira dans le genou d'un padawan qu'il l'attaquait et maintenant, ce dernier lui tendait son blaster pour achever le jeune jedi:

-Prouves-moi que tu n'es plus un Jedi.

Puis il pointa le jeune blanc bec du blaster et dit:

-Profitez du spectacle. Et n'essayez pas d'utiliser vos passes passes de magicien.

Le regard n'avait plus de malice, il était devenu sombre, puis la malice revint mais l'obscurité persistait, il dit en chuchotant, même si tout le monde pouvait entendre:

-Wer'cuy. Gar gotal'meg gar copaani. A'ni, Ni cuyi meg ni cuyi.(Oublies ça. Vous faites ce que vous voulez. Mais moi je suis ce que je suis.)

Il écarta le blaster de son bras, il remarqua qu'un jedi traduisait ses paroles à ses compagnons. Shaka commença à partir, mais il se retourna et dit:

-Lorsqu'un homme sent le souffle imbécile de deux peuples qui s'affrontent, il se dit: quelle solitude! Mais je préfaire la solitude plutot qu'être un imbécile. Au commencement de chaque temps nouveau, les anges se tiennent dans les ténèbres silencieuses, les yeux éteints et l'épée enflammée... Moi j'ai autre chose à faire que d'attendre que vous vous soyez entre tués, j'ai du trando' à casser et surtout un ami à retrouver...

Il commençait à s'en aller mais ésperait quand même une réponse d'un des deux camps.

[Au fait Shini, tu peux te mettre une deuxième spécialité...]
Revenir en haut Aller en bas
Miguel
//Mandalorien de légende\\
Admin

//Mandalorien de légende\\Admin
avatar

Messages : 40

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Mandalorien
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Lun 5 Juil - 23:29

Quelques jours plus tôt, un Cargo Léger YZ-775 au bannière de l'ordre Mandalorien entrait dans l'atmosphère de la petite planète des trandoshans, leur objectif semblait simple, sauver des Wookies, il est vrai que ces guerrier poilus de Kashyyk auraient put être plus que utiles dans une idée de faire arme commune avec les Mando, il fallait les avoir dans son camp. Vingt personnes, l'escouade "Mirmidon" avait été chargé de cette mission, à sa tête le dénommé Miguel plus connu sous le nom de Finwë Dral Maarzac auprès des siens. Cette escouade n'avait pas été choisie par hasard, en matière d'infiltration elle était de loin l'une des meilleurs et cela était due à sa grande particularité. Les Mirmidons, en plus d'être Mandaloriens, faisaient clan à part, tout Mando qui veux ne pouvait pas être Mirmidon, il fallait se faire repérer par ces qualités de guerrier puis adopté l'armure noir et or de la vengeance et la justice. Leur équipement, basé sur celui de leur chef Fin', était plus que original, puisqu'ils ajoutaient aux traditionnelles armes à feu, un bouclier Gungan qu'ils plaçaient en bandoulière sur leurs dos par dessus le Jet Pack, et autre particularité, ils montaient le Gualama comme transport atmosphérique, chacun possédait sa propre bête et le YZ-775 de l'escouade avait été aménagé spécialement pour comprendre une vingtaines d'écuries placés prêt des ouvertures. Parmi ce groupe, huit d'entre eux devaient servir d'équipage pour cet immense transport, Fin' était lui très souvent placé aux commandes, habitué à conduire des vaisseaux par son passé.

Mais aujourd'hui il n'avait pas choisit ce poste là, le vaisseau se dirigeant plus où moins en automatique, il avait décider de faire un petit discours pour ces hommes (retransmis en hologramme pour ceux qui ne pouvaient y assisté).

- Mando'ade ! Mhi mhi alorir at haar akaanir, ni nakar'mir haar jorbe b'cuun jarkiv ogir, ra ni sirbur meg ni survavir nayc ("Mandaloriens, nous nous dirigeons vers le combat, je ne sais pas ce que nous faisons ici, ou plutôt je ne le comprends pas !)

A ni liser sirbur meg mhi slanar gota'lur shosenla haar tal b'aru'ela ! ("Mais je peux vous dire que nous allons faire couler le sang de l'ennemi !").


La joie éclata dans l'assemblée, certains même levèrent leur choppes de bière pour boire un coup à la santé de leur chef, et laissèrent échappé des "Gal'gala" ("Trinquons) ou des "Gar serim" ("Tu as raison"). Et ainsi, le transport débarque entre de nombreux feuillages dans une clairière suffisament grande pour abriter le vaisseau. Et ainsi sur leurs montures ils partirent vers les bases principales d'esclavagismes. Leur entrée put facilement surprendre les Trando, dans un ensemble de fumigènes de Gualama aux galops et de lasers volants dans tout les sens, ils prirent vite les avants gardes. Mais ils se dirigeaient vers un piège terrible, quittant les lieux avec les wookies, seulement une petite partie des Trando était resté pour faire diversion, à l'intérieur du complexe se terrait un puissant dispositif d'explosion, les Mando'ade comprirent juste à temps ce qui les attendait, et fuirent à toutes vitesse sur le dos des leurs bêtes, une journée ainsi avait été perdue, il fallait désormais retrouvé le groupe de Trando qui gardaient prisonnier les Wookies, la traque ne fit que commencer, les Mandaloriens, bien plus rapide en rattrapèrent une bonne partie les étripent en guise des exemples, mais les Trando se débrouillaient toujours pour sacrifier d'entre eux pendant que les autres s'échappaient. Les Mando'ade comprirent vite qu'ils rejoignaient une nouvelle base, pour prendre des transports et quitter la planète, les Mirmidons les rejoignirent à temps, une terrible bataille s'en suivit en plein spacioport, les Mandaloriens faisaient irruption à galop alors que les Trando étaient sur le point d'embarqué. Les fusillades furent terribles, mais les Mando avaient largement le dessus, et ne connurent que deux pertes. Bientôt l'artillerie lourde pulvérisa les transports, mais une fois de plus en pleine bataille, un vaisseau réussi à s'échapper seul, Fin' le repéra à temps, saisissant les commandes d'une tourelle de tir perché sur un coin de la base, il ne tarda pas à pulvériser l'engin, mais une capsule s'en détacha.

La victoire avait été grande, les Wookies libérés avaient prit part aux combats, saisissant les armes des Trando, bientôt l'armé Mando c'était agrandit, et se dirigeant au pas pour suivre les bêtes de poiles à pied; ils se rendirent dans la forêt si dense, à la recherche de la capsule échappé. Leurs communications coupés lors du dernier combat, ils ne pouvaient pas avoir la moindre connaissance des mouvements alliés ou ennemis. Mais aujourd'hui, alors que les bêtes étaient épuisés, l'approche d'une clairière semblait concluante, le groupe se dirigea ainsi vers un champ de bataille récent pour distinguer les corps de Trando au sol, face à eux, un groupe de Jedi, une assemblée de Wookie, et surtout, le Mandalore lui même suivit d'une patrouille, Fin' retira aussitôt son casque en guise de respect, laissant apparaitre son regard et haineux qui lui était survenu lors des précédents combats. Le groupe s'arrêta, la situation qu'ils avaient face à eux semblait digne d'un conflit plutôt tendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Sparta

avatar

Messages : 70

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Humain
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Mer 14 Juil - 15:03

Observant le reste des Mandaloriens arriver, Don eu un petit rire narquois derrière son casque, mais fut vite coupé court par le Déchu qui se refusa à la demande du Mandalore. Haussant les épaules, Don ramena très vite son blaster vers lui. Il constata que le Mandalorien qui commandait le deuxième groupe était ni plus ni moins que Finwë. A l'attention de tous, Don activa les hauts-parleurs de son casque, tendant le canon du pistolet blaster à quelques centimètres de la tête du jeune Padawan.

-Très bien, c'est ton choix, et je le respecte.Toutefois,je constate que même déchu, les Jedis continuent de répugner à se salir les mains. Il faut donc que quelqu'un le fasse à leur place.

Comprenant en premier ce qui lui arriverait bientôt, le Padawan releva la tête vers le Mandalore, murmurant quelques bribes de supplices inaudibles, bougeant faiblement la mâchoire.

-Nu kyr'adyc, shi taab'echaaj'la.

Prononça Don. Le traducteur Jedi commença sa traduction normalement, il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu'il s'agissait de la phrase "Pas mort, juste allé très loin." Il ne finit pas sa phrase et bougea avec une vitesse son bras, tentant d'empoigner son sabre-laser. Bien trop lent pour le Mandalore. L'index de ce dernier, enfermé derrière un gant bleu marine, eu un petit mouvement de recul, suivit du recul de la culasse du pistolet blaster. A genou, le corps inanimé du Padawan mit quelques secondes à basculer. Son corps tombant lourdemment sur le sol visqueux de Trandoshia, dégageant quelques poussières et autres insectes grouillants. Le pistolet blaster encore fumant, Don rengaîna et se tourna vers le traducteur, qui avait maintenant allumé son sabre-laser. Les Jedis avaient peut-être leur célèbre Force pour influencer les esprits faibles, Don, de par son poste politique et même ses capiciutés de persuastion, pouvait semer le doute dans n'importe quel esrprit même le plus fort, et sans utiliser de "magie".

-Tu va devoir porter sa mort sur tes épaules, Jedis. Tu aurait pu éviter cette mort inutile, mais tu n'as pas été assez rapide.

S'indignant, le traducteur Jedi renchérit.

-Vous n'êtes que des monstres ! Vous et votre peuple de barbares !

Un des gardes du Mandalore, Havoc, fit un pas en avnat, dégainant à son tour un pistoelt blaster, mais à nouveau, Don lui barra le passage d'un simple geste de bras en répondant.

-Laisse, Ner Vod.

S'inclinant légèremment et retrouvant sa place d'origine, le Mandalore continua.

-Croirais-je reconnaître une pointe de colère dans ta voix, jeune Jedi ?

Faisant quelques pas de long en large, levant le bras et faisant quelques geste théatrales avec ses doigts, faisant virevolter sa cape, il poursuivit.

-Mais selon vos principes, n'est il pas vrai que la Colère mène à la Haine ? Que la Haine mène à la Rage, et que la Rage mène au côté obscur ? Donc si j'adhérais à votre Ordre, le bon sens m'indiquerait de t'arrêter immédiatement, car mieux vaut prévenir que guérir et tu pourrais te faire du mal, n'est ce pas ?

Tout en parlant, Don activa sa carte, repéra une petite clairière, à 200 mètres à l'est, indiqua un repère holo en indiquant une petite légende "Point de Rendez-Vous à l'ordre Kandosii." et finit par la transmettre à tous les Mandaloriens présents.

-B...Balivernes ! Cesses donc de parler ! Les Mandaloriens ne sont que des nuisibles qu'il faut éradiquer !

S'arrêtant immédiatement de marcher, Don se tourna vers le traducteur, baissa légèremment la tête, et même à travers son casque, on pouvait deviner le regard haineux que lancait le Mandalore au Jeune Jedi.

-Je devrais te tuer pour ce que tu viens de dire, Jetii...

Le Mandalore avait lâché d'un ton si haineux qu'il cru que l'herbe aurait pu se noircir. Don semblait être intouchable, renfermé dans un cocon protecteur, derrière une barrière de cynisme, d'arrogance, d'intelligence vicieuse et calculatrice. Mais il changea de ton et releva la tête un peu plus haut que la normale. L'avantage avec les casques, étaient que même masquée, la tête était en accord avec le visage et que certaines expressions humaines correspondaient à des mouvements de la tête et on pouvait maintenant deviner avec certitude que Don avait sortit un sourire cynique, une fois de plus, et il répondit.

-... Mais je suppose que le sermon que t'affligera ton Maître pour ces paroles si haineuses sera pire que la mort, sur le coup.

Restant bouche bée et n'ayant plus à répondre, le Jedi resta là. Don et son "équipe" n'avaient plus rien à faire ici. Le Mandalore allait prononcer l'ordre de repli stratégique quand soudain, une pluie diluvienne s'abattit sur eux. Normalement, Don aurait continué, car les onditions météo ne changeaient rien à ses plans, mais cette fois, il resta là, quelques secondes sans rien faire, observant les goutelettes tomber et se dissoudre dans un "pshiit" caractèristique sur le sabre allumé du traducteur, regardant les cheveux d'un autre Jedi qui s'applatissaient sur sa tête, et Miguel qui plissait les yeux, pour éviter que l'eau s'introduise dans ses yeux. Tendant les paumes ouvertes devantl ui, Don déclara.

-La pluie... La musique du commando !

Et soudain...

-Kandosii Mando ! Kandosii !

Les Mandaloriens se séparèrent, s'immergant dans les fourrés, ayant parfaitement reçu leur repère cartographique et s'y rendant à grandes foulées pour ceux qui accompagnaient les Wookies, ou par la voie des airs pour ceux qui disposaient de jet-pack. Pour sa part, Don préfrait la marche, mais pour l'instant, l'heure était plus à la course, une course à travers les feuillages qui lui fit perdre de vue ses camarades, mais en activant sa vision thermique, il put constater des dizaines de formes rouges claires en pleine course. Tout à coup, il aperçut des formes aussi rouges que le sang, perchées dans les arbres, en hauteur, tenant chacunes un long objet bleu, sans doute métallique dans leurs mains, aux yeux de la vision thermique. Sans réfléchir, il dégaina ses deux pistolets blasters et sans prendre la peine de viser, entièrement au jugé, il appuya sur les deux queues de détentes, déclenchant des éclats bleus qui éclairènt l'obscure forêt. Deux formes tombèrent des arbres, une autre s'apprêta à sauter sur un Mandalorien, mais Don fut plus rapide, et la forme s'écroula à sou tour. Cependant, trop concentré sur la protection des autres, il en oublia la sienne, et un Trandoshan vint s'écraser sur lui, heureusement, la lame de sa machette loupa de peu la tête du Mandalore. A travers la vision thermique, Don voyait le Trandoshan comme une horreur rouge. C'était la première fois qu'il voyant un Trando d'aussi près et le mode de vision du casque n'arrangeait rien. Pourtant, Don réussit à dégager sa dague D'skar, et lui, ne loupa pas le tête du Trandoshan qui s'écroula sur le côté, inerte. Sparta rangea dans son fourreau la lame D'skar, et sans plus attendre, se remit à courir. A travers sa vision thermique, il ne distinguait plus que quelques formes courantes, il était un des derniers quand il émergea enfin des fourrés, observant que presque tous les Mandaloriens étaient là, ainsi que tous les Wookies. Il fallait mainteant trouver un moyen de transport pour les sortir de cette planète et cette opération militaire mêlée à la politique serait couronné de succès. Toutefois, il n'était pas pressé et accorda un peu de repos à ses troupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bromm
Padawan
avatar

Messages : 30
Age : 35

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Ysanna
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Ven 23 Juil - 3:58

Le jeune padawan se retrouva seul sur Corusant et le temps commença à se faire long, les cours ne le passionnaient pas plus que ça, seul les moments d'entrainement ainsi que les créneaux horaires passés à la bibliothèque du temple jedi éveillaient un peu l'apprenti jedi. Lui qui était habitué à se battre, à se sauver, à se camoufler se retrouvait à tourner en rond entre quatre mur, tout n'était pas morose étant donné qu'il se plaignait lorsqu'il était mercenaire de ne plus pouvoir évoluer au niveau de son apprentissage de la "force", pourtant depuis son arrivée en ces lieux de nouveaux horizons s'ouvrirent à lui.
Son enseignement portant sur la "force unificatrice", l'apprenti en passant beaucoup de temps dans les livres se dirigea malgré lui vers une autre voie celle de la "Force vivante" qu'il trouvait plus adapté à sa personnalité légèrement impulsive. Parlons en de cette impulsivité justement, alors qu'il marchait tranquillement dans le temple jedi il entendit à l'angle de deux couloirs deux jedis du conseil discuter. Ils parlaient apparemment d'une mission de sauvetage sur la planète Trandoshia où plusieurs jedis et leurs padawans sur place se trouvaient en difficulté dû à la présence de Mandalor. D'après les brèves qu'il entendait, Serizawa comprit qu'un apprenti avait rendu l'âme.

Le jeune jedi se décida à se rendre sur place, certes il n'avait pas encore de "Maitre jedi" mais il s'était déjà débrouillé seul par le passé alors cela devrait pouvoir encore passer. De plus il connaissait la réputation des Mandalors qui étaient de redoutables guerriers, d'ailleurs sa troupe de mercenaire avait toujours évité les conflits avec eux. Il se dit qu'il tenait là une très bonne occasion de les voir de plus près...
Il retourna dans sa chambre afin de récupérer son matériel puis de s'équiper, il prit son sabre laser, son fusil puis une sacoche avec quelques éléments qui pourraient s'avérer utiles sur place. Il se dirigea ensuite dans les hangars où il prit place à bord d'un intercepteur Jedi Actis Eta-2 déjà équipé de son droïde R2. Il n'avait jamais piloter ce genre d'appareil mais il ressemblait fortement à d'autres, alors après l'avoir démarrer il donna les coordonnées de sa destination au droïde qui les entra ensuite dans le pilote automatique puis le reste ce fit tout seul.

Décollage direction Trandoschia....

Il lui fallu un temps plutôt court pour arriver à bon port, le navette se posa dans une clairière entourée d'une végétation très dense, apparemment une forêt. Il se déploya instinctivement en courant avec une agilité et une furtivité ahurissante, le fantôme venait de prendre place dans le conflit. Une fois positionné en toute discrétion dans un bosquet il ramassa de la terre sur le sol afin de maquillé son visage et sa tenue dans une logique d'être camoufler au couleur de la faune locale. Il marcha pendant plusieurs minutes sans croiser d'humanoïdes, juste quelques animaux par ci par là mais rien d'alarmant lorsque, au bout d'un moment, il entendit des bruits de feuilles frôlées et de branches écrasées, des gens se déplaçaient à grandes vitesses sur cette zone vers une destination commune d'après la direction que les bruits prenaient.

Serizawa remarque non loin de lui un arbre plutôt bien garni, il se décida à grimper dedans puis se positionna afin de ne faire qu'un seul avec le végétal. L'apprenti prit son fusil à deux mains puis chercha a distinguer qui? où? pourquoi?
Il put constater la présence de nombreux soldats vêtus d'armure qu'il ne connaissait pas, il comprit aussitôt qu'il voyait devant lui se déplacer des Mandalors. Il savait qu'ils avaient exécuté un apprenti jedi et ils semblaient prendre maintenant la fuite, le padawan aurait bien pu venger la mort du pauvre malheureux en abattant quelques Mandalors mais il préféra plutôt observer et découvrir où ils se rendaient. Toujours camouflé dans son arbre il regardait les fuyards grâce à la lunette de son fusil allié au pouvoir de la force, il ne trahissait aucun mouvement et paraissait être une branche de plus dans le grand végétal.

Peut être qu'il verrait apparaitre des jedis qui pourraient les poursuivre, de ce fait il pourrait les soutenir de sa position...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miguel
//Mandalorien de légende\\
Admin

//Mandalorien de légende\\Admin
avatar

Messages : 40

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Mandalorien
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Ven 23 Juil - 8:22

Les mots du Mandalore furent plus que clair, il ordonnait la dispersion immédiate et générale des troupes. Aussitôt, Miguel enfila son casque, et alors que sa vision électronique lui indiquait déjà donné les coordonnés du lieu de rencontre, il tourna son Gualama et d'un signe de main partit au galop suivit de l'escouade des Mirmidons, leur avancé à travers les fourrés était des plus rapide, passant à toute vitesse, devant branches arbres et buisson. Le blond était en tête de son groupe, devant lui, se dressait déjà un Trando, sortit des fourrés, le Mando saisit son arbalète dans son dos et explosa la tête de se premier intrus, derrière lui ces hommes faisaient de même ne laissant pas la chance d'un souffle à leur ennemis, les laser fusaient dans tout les sens. Passant une clairière, le chef des Mirmidons réa-tacha son arbalète dans son dos, il sortit de sa ceinture son poignard Ryyk, le laissa tourner quelques instants dan le vide, avant de couper la tête d'un premier Trando, un autre se jetait depuis un arbre sur lui, mais d'un geste vif Miguel lui jeta sa lame en plein visage, l'être s'écroula aussitôt sur le sol, le guerrier tendit le bras vers le sol et récupéra son arme ensanglanté avant de la remettre soigneusement prêt de sa cuisse gauche.

Rapide, précis, c'était les mots que Fin' aimait à entendre, ils arrivaient ainsi les premiers au point de rendez-vous, pas de surprise, une escouade efficace ! Le blond stoppa sa monture en plein milieu de la clairière, derrière lui le bruit des claquements sur le sol des montures se stoppa, pas un bruit un silence absolu, quelques buissons les entouraient, battis dans une série d'arbres sauvages et mystérieux. Le Mandalorien surprit quelques grognement dans son dos avant de voir arriver les Wookies qu'ils avaient délivrés quelques jours plus tôt. Ils comprirent vite le silence qu'essayait d'instaurer les Mando, quelque chose ne tournait pas rond. Soudain à sa gauche, des bruits de pas, le Mando activa aussitôt sa vision thermique, mais il n'y avait rien devant eux. Soudain une forme rouge se dessina, sortant des buissons à toute allure, un Trando seul tentait une embuscade depuis sa PCA qui crachait déjà des flammes. Vite, et précis, Miguel dégaina une de ces deux carabines blaster sur ces cuisses et explosa aussitôt le crâne de la bête, quelques balles tardive vinrent se perdre dans les feuillages avant que l'être ne s'écroule au sol. Un nouveau craquement de branches se fit entendre, mais cette fois, à quelques mètres au dessus de leur tête, un Trando mort tombait depuis quelques feuillage, Miguel se retourna vivement vers un des sniper qui s'apprêtait à décoché l'être au vol pour lui interdire la chose. Le Trandoshan donc s'écrasa, sur l'herbe, sans émettre d'autre bruit que celui de quelques branches qui cédaient.

Le chef Mandalorien décida de descendre de sa monture, fit signe à ces hommes de reculer, entreprit une marche rapide vers le cadavre. Se penchant vivement il déchira la veste de l'être, pas de doute, on ne prenait pas une escouade avec un seul homme, c'était une diversion, sous la veste du cadavre, un compte à rebours sifflait ces dernières secondes, le corps de la bête recouvert de détonateurs thermiques. Sans perdre de temps le mandalorien en enclencha son jet pack, en un rien de temps il fut propulser dans le ciel orageux de Trandoshia, puis prenant l'être par les jambes, il le lança de toutes ces forces vers les nuages, et n'attendant pas de voir l'être retombé, il entreprit de redescendre vers la clairière à toute vitesse, l'explosion qui s'en suivit fut avec force et grandeur. Ils avaient échappé de peux à la mort, le reste du groupe les rejoignait déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Sparta

avatar

Messages : 70

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Humain
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Lun 26 Juil - 5:12

Don arriva finalement au point de rendez vous, tout le monde semblait présent, non, il manquait quelqu'un, Finwë, soudain, une explosion assourdissante si son casque ne le protegeait pas se fit entendre dans les airs, et quelques secondes après, Finwë redescendit des airs. Le Mand'alor s'approcha de lui et lui serra l'avant-bras.

-Su jate borari, ner vod. (Toujours du bon boulot, mon frère.)

Conscient qu'un remerciement, même si non généralisé, était toujours bon pour le moral des troupes, Don n'avait même pas enclenché un canal privé, et finit par reculer, désireux de s'adresser à tous.

- Sushi (HRP : xD) anade, jetii nu'ba'slana, tsad ba'slana ti haar Wookies, eyn ashi tsad striili te jetii... bal kyr'amu !! (Ecoutez tous, les jedis ne nous lâcheront pas, un groupe quittera la planète avec les Wookies, et un autre groupe traquera les Jedis...et les tuera !!)

Tous les Mandaloriens lévèrent leurs poings en l'air, hurlèrent un "Oya !!" rageur ou un autre "Oyacyi Mand'alor !". Derrière son casque, Don souriait sans réserves. C'était une belle victoire stratégique. Mais quelque chose clochait. Après des années d'expérience, un soldat développait inmanquablement un "sixième sens", Don qualifiait ce dernier de "Sens du bon sens". Le flair du Mand'alor était activé, il avait senti quelque chose, quelqu'un les observait. Discrètement, pendnat que les troupes conversaient entre eux, Sparta activa sa vision thermique, scrutant doucement les fourrés qui les entouraient. Soudain, il constata une forme rouge dans un arbre, il désactiva l'aide visuelle avant de la réactiver la foulée. L'être était diablement bien caché, indétectable à l'oeil nu. Don cru reconnaitre un fusil de sniper dans ses mains. Un Trando ? Non, l'être était trop fin et élançé. Un Jedi ? Improbable, les Jedis tenaient trop à leurs jolis sabres pour empoigner une arme si "violente" à leurs yeux. Avec un tir précis, Don aurait pu abattre cet espion d'un seul coup de blaster. Mais il était trop tôt et Don décida de faire comme si de rien était, et les Mandaloriens procédèrent à la formation des deux groupes. Celui qui allait traquer les Jedis, et l'autre qui allait repartir sur Kashyyk pour rendre les Wookies. Malgré la vivacité de tout à l'heure, le groupe "traqueur" ne comportait pas grand monde. Toute la garde de Don s'était joint au groupe, Don lui même, naturellement et deux mandaloriens de l'escouade Myrmidon de Miguel. Le reste partait pour Kashyyk, mais seul Finwë n'avait pas prit sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miguel
//Mandalorien de légende\\
Admin

//Mandalorien de légende\\Admin
avatar

Messages : 40

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Mandalorien
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Jeu 29 Juil - 10:20

Le Mandalore semblait attendre la réponse de Fin', mais que dire ? Bien sûr qu'il venait avec lui, la question ne se pausait même pas. Miguel avança seul à quelques pas devant avant de crier en basique, ce qui ne lui arrivait jamais d'habitude, sauf quand il était réellement énervé, hors de lui:

- Alors on y va !

Et c'est ainsi que les premières heures de marche commencèrent, les buissons étaient l'allié le plus puissant des guerriers, qui n'avançait que d'un pas sourd et calme, l'œil toujours attentif au moindre mouvement. Les Jedi s'étaient certainement dispersé pour les retrouvé, la traque commençait, quel beau mot, c'était plutôt une chasse, la chasse était ouverte.

Il fallait se glisser dans la peau de la proie, elle pouvait ressentir par la force le moindre mouvement, chaque en était une perturbation épouvantable, mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est que Miguel en était de même, lui aussi avait été un jedi. Leurs pas étaient simple, ils s'étaient divisé en deux groupes, c'était à leur habitude. Et comptaient eux aussi sur l'effet de surprise, ils étaient malin, et une simple fusé ne le ferait pas venir, au contraire, ils pourraient redoubler de méfiance. Fin' c'était mit au devant du groupe, prenant plus ou moins les rênes, il savait que Don comprendrait que avec son passé, il était le mieux placé pour cette traque. C'est en reniflant chaque piste, en analysant chaque, que leur position et leurs direction furent découverte. Il fallait faire vite. Après quinze nouvelles minutes à suivre les traces, ils avaient retrouvé un groupe, d'une série de geste habituelle pour les Mandaloriens, le blond expliqua la situation, et rapidement, son plan fut exécuté, vu qu'ils étaient une trentaine une répartition en cercle sembla celle la plus simple à prendre. Ils se dispersaient ainsi tout autour de l'ennemi qui bientôt fut prit en chasse.

Miguel chargea l'un de ces pistolets d'une cartouche noire, et tira dans le ciel, une lumière rouge s'enclencha, l'appel était dit, il fallait lancé la charge. De chaque côté des buissons, les mandaloriens prirent en traque à poursuivre depuis différents points leurs ennemies, leurs but était simple, les dispersés. Après quelques coups de feux, quelques corps au sol, les Mando avaient profité de la rapidité d'exécution pour venir en tuer une petite dizaine dans le groupe, puis disparaître comme ils étaient venu. La peur trainait déjà dans les rangs jedi, une peur que l'on ne peux contrôlé, qu'elles ennemies surgiraient du néant pour ne prendre que quelques proies, certains maîtres tentaient d'analyser la situation, de se pauser calmement, mais Miguel avait bien donné ces explications, et pour ne pas se faire repérer par la force, les Mando couraient constamment dans des sens différents les uns des autres autour de l'ennemi. Le blond s'approcha de sa proie, il l'avait tué d'un coup précis en plein coeur, il dissimulait maintenant la blessure parmi les vêtement du jedi, d'une des poches de sa ceinture, il sortit une petite boîte métallique, un simple cri de peur du chevalier avait suffit, il l'avait précieusement enregistré sur le petit engin, maintenant il cherchait dans qui lui apparaissait holographiquement de mot, ceux qui pouvaient convenir.

Il avait placé l'être les yeux ouverts, la bouche entrebâillé, assis dans une clairière vide, et avait dissimulé sous le manteau de l'homme la petite boîte métallique, il semblait vivant de près comme de loin. Le Mando enclencha depuis son casque, le système, et après avoir donné de nouvelles instructions, il se cacha à son tour dans un buisson. Les cris débutèrent:


- Au secours ! Aidez-moi !

La voix du jedi avait été enregistré dans son cri de souffrance avant sa mort, choisissant depuis l'objet de métal les deux petite phrases dans une série d'expression, il avait placé l'objet sur le cadavre, ainsi l'on pouvait croire que l'être criait à l'aide. Mais perché en haut des arbres une série de sniper attendaient tranquillement que quelqu'un vienne aidé le mort en détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bromm
Padawan
avatar

Messages : 30
Age : 35

Holocarte d'identité
Inventaire:
Race: Ysanna
Relations:

MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   Jeu 9 Sep - 3:13

L'apprenti se tenait toujours dans son arbre à l'abri des regards inopportuns de ses ennemis, il observait avec attention leurs mouvements à la lunette de son fusil en s'aidant de la force. Il distingua facilement le chef de la troupe, ensuite il comprit rapidement que celui-ci venait de donner ses instructions, le groupe de soldat se divisa en deux l'un prit la direction opposée à la zone de conflit tandis que l'autre retournait en arrière surement pour exterminer les jedis à leur poursuite.

Est ce fut le cas...

Une groupe de chevalier de la force fut prit par surprise par le groupe qui les attendait, pendant qu'ils se défendaient fièrement Serizawa essaya tant bien que mal de les aider. Il tira avec son fusil sur plusieurs assaillants les tuant sur le coup, sans laisser de trace, mais lorsque tous les jedis furent abattus il stoppa net ses tirs afin de ne pas se faire repérer. Il fallait qu'il reste en vie pour défendre les autres jedis qui pourraient faire leurs apparitions, il continua de regarder les actions de ses adversaires.
L'un deux prit un corps de jedi gisant au sol puis lui ouvrit les yeux, ensuite il déposa un objet qu'il dissimula sous les vêtements du cadavre, puis une voix retentit dans la forêt.


- Au secours ! Aidez-moi !

Il avait enregistré les derniers mots d'un défenseur de la force et le diffusait maintenant pour que ses amis viennent à son aide. Une excellente stratégie pensa le padawan, une fois le groupe de jedi proche du cadavre un nouvel assaut serait donné contre eux. Serizawa dirigea son fusil vers la dépouille et son message virtuel, il savait qu'il se ferait repérer mais il devait déjouer ce piège, il utilisa la force pour augmenter sa vision et ainsi sa précision puis il tira un coup vers jedi mort.

Plus un bruit...

Il était parvenu à faire mouche touchant l'appareil qui diffusait les sons, n'attendant pas la réaction des instigateurs de cette stratégie il enfila son arme dans son dos et redescendit de l'arbre à grande vitesse avec agilité dans le silence bien sur. Une fois dissimulé en position allongée dans les hautes herbes, qui trônaient au départ sous ses pieds, il rampa vers une destination encore inconnue mais éloignée de ses ennemis qui allaient surement être en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Semper Fidelis [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Semper Fidelis [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Semper Fidelis [6/7]
» Liste de bateaux/capitaines interdits d'accostage en Languedoc
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [45][2500 pts] Semper Ludens 2010, 06/07 Nov
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Ère Mandalorienne :: Partie RP :: Bordure médiane :: Trandoshia-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit